Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Samedi après le Sacré-Coeur de Jésus : Mémoire obligatoire du Coeur Immaculé de Marie

15 Juin 2012, 09:00am

Publié par Véronique

Article venant du site   Notre Dame des Neiges



La dévotion au Cœur Immaculé de Marie remonte au XVIIe siècle où Saint Jean Eudes la propagea en l'unissant à celle du Sacré-Cœur de Jésus. En 1805, Sa Sainteté Pie VII d'abord, et Pie IX ensuite, accordèrent à plusieurs églises une fête du "Cœur Très Pur de Marie" fixée au Dimanche dans l'Octave de l'Assomption. Le 13 juillet 1917, la Sainte Vierge apparaissait à Fatima pour déclarer que Dieu voulait établir la dévotion à Son Cœur Immaculé pour le salut du monde. Elle demanda aux chrétiens la pratique du premier samedi du mois par la communion réparatrice et la récitation du chapelet accompagnée de la méditation des mystères du Rosaire. Depuis, l'Eglise fête le Samedi suivant la Solennité du Sacré-Coeur de Jésus le Coeur Immaculé de Marie (mémoire obligatoire depuis 1996) :



 

« Cor Immaculatum Mariæ, ora pro nobis »

 


En créant la Très Sainte Vierge, la Trinité Sainte a pu contempler le ravissant spectacle d'un Cœur qui dès son premier battement n'aima que son Dieu, et L'aima à lui seul plus que tous les Anges et les Saints ensemble ne L'aimeront jamais. « Le Père, dit Saint Jean Eudes, a déployé Sa puissance pour former un Cœur de fille plein de respect et de fidélité envers son Créateur. Le Fils en fit un Cœur de Mère et l'Esprit-Saint en fit un Cœur d'épouse pour y célébrer Ses noces ineffables ». La gloire de la fille du Roi, disent les Livres Saints, est toute intérieure et cachée, autrement dit, elle est toute en Son Cœur. Là se trouvent toutes les perfections des Anges et des hommes, dans un tel degré d'excellence que rien n'y peut être comparé. Là se trouvent les perfections de Dieu même, aussi fidèlement retracées qu'elles peuvent l'être dans une simple créature. V
ouons donc un culte spécial de vénération et d'amour à ce Cœur magnanime, le plus noble, le plus généreux qui soit sorti des mains du Créateur. Supplions-le de nous apprendre à aimer Jésus, à souffrir pour Lui, à supporter avec amour et résignation les peines de la vie, les souffrances et les croix qu'il plaira à Dieu de nous envoyer. Recourons sans cesse à ce Cœur incomparable et nous expérimenterons infailliblement sa bénignité, sa mansuétude et son infinie tendresse.


 
 

Commenter cet article