Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

APOSTOLAT AUPRES DES MOURANTS

17 Février 2009, 14:54pm

Publié par Véronique (Lala)

LES DERNIERS SACREMENTS

L'apostolat de la Bonne Mort est l'un des plus urgents et des plus bénis de Dieu.

Aussitôt que la maladie deviendra sérieusement inquiétante, vous préviendrez le prêtre, et vous le laisserez agir en toute liberté. Si, pour faire accepter la visite du prêtre, il faut dire au malade toute la vérité, vous lui ferez connaître la gravité de son état, et la nécessité où il se trouve de recevoir les sacrements, tout cela sans rudesse et sans exagération, mais avec une douceur qui n'exlura pas la franchise.

MAUVAISES RAISONS DE NE PAS LE FAIRE
Si nous le faisons, peut-être le malade sera-t-il effrayé ?

- Si vous ne le faites pas, peut-être sera-t-il damné ?
Choisissez ! Et puis cette frayeur, si elle doit se produire, Dieu la veut ! Vous n'y avez pas le droit de vous opposer à la volonté de Dieu. Vous n'y avez non plus aucun avantage, car si Dieu a résolu de guérir votre malade, ce ne sont pas ces frayeurs saints qui empêcheront votre malade de guérir ; et si Dieu a résolu de l'appeler à lui, ce ne sont pas vos précautions puériles qui l'empêcheront de mourir.

- Ces prétendues frayeurs n'ont jamais fait mourir personne ; mais la visite d'un prêtre et les secours religieux en ont consolé un grand nombre et même guéri plusieurs en leur procurant le calme de la résignation, les douceurs de l'espérance et la grâce curative des sacrements.


QUAND FAUT-IL ADMINISTRER LE SAINT VIATIQUE ET L'EXTREME-ONCTION ?
Dès qu'un malade se trouve, non pas à l'extremité, mais simplement en danger de mort, il est dans le cas non seulement d'être confessé, mais de recevoir le saint Viatique : non seulement le Viatique, mais l'Extrême-Oction.

- Pour la Viatique, il n'y a pas de doute que le malade ne doive le recevoir en plein econnaissance ; et c'est pour lui une obligation grave de le recevoir avec de mourir. Combien pourtant meurent sans Viatique, parce qu'ils tombent dans le délire tandis que leurs parents délibèrent !
- Mais c'est une erreur de croire que, pour recevoir l'Extrême-Onction le malade doit être dans un état plus grave que pour recevoir le saint Viatique. Quand il y a un motif suffisant pour administrer le saint Viatique, il y a lieu d'administrer l'Extrême-Onction.
- Dans tous les cas, il faut que ce sacrement soit administré, autant que possible, alors que le malade jouit encore pleinement de ses facultées ; on ne doit donc pas différer jusqu'à l'heure de son agnonie.





LES PREPARATIFS
Avant l'arrivée du prêtre qui doit administrer le saint Viatique et l'Extrême-Onction à votre cher malade, appropriez, autant que possible, sa chambre et les abords de la maison.
Faites, si vous le pouvez, les préparatifs suivants :
sur une table recouverte d'une nappe blanche, placez un crucifie, deux cierges allumés, un verre d'eau bénite, avec une branche de buis, un verre d'eau et deux assiettes.
Arrangez un peu le lit du malade, sans le fatiguer ; placez devant lui une serviette propre, s'il doit communier ; disposez les couvertures de manière qu'on puisse facilement découvrir les pieds au moment voulu.


LES DERNIERS MOMENTS
Entrenez votre malade dans de pieux sentiments ; suggérez-lui de temps en temps, mais sans le fatiguer, des actes très courts de repentir, de résignation, de confiance et d'amour ; faites-lui répéter surtout les noms de Jésus et de Marie. Placez devant lui, et bien en vue, un crucifix et une image de la Sainte Vierge ; faites-les lui baiser de temps en temps : passez-lui au cou la médaille de Marie et le scapulaire du Carmel. Débarrassez la chambre des objets qui pourraient être pour le mourant une cause de tentations : armes, gravues peu modestes, souvenirs trop attachants. Ne laissez pas entrer les personnes dont la présence pourrait le porter à offenser Dieu.
Quand arrivent les derniers moments, suggérez-lui à l'oreille des invocations plus pressantes, mais très brèves : Jésus ! Jésus ! Marie ! (+) (+) et d'autres que vous choisirez parmi celles que nous vous avons indiquées. Faites-lui baiser plu souvent le crucifix et l'image de la Sainte Vierge, aspergez de temps en temps le lit et la chambre d'eau bénite : tenez-lui dans la main le cierge bénit et récitez-lui, ou faites réciter par un prêtre, les prières de l'agonie.


RECOMMANDATION DE L'AME (Ces prières peuvent servir de sujet de méditation à certains jours)
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Sainte Marie, priez pour lui (elle).
Saints Anges et Archanges,  priez pour lui (elle).
Saint Abel, priez pour lui (elle).
Choeur des Justes,priez pour lui (elle).
Saint Abraham, priez pour lui (elle).
Saint Jean-Baptiste,  priez pour lui (elle).
Saint Joseph, priez pour lui (elle).
Saint Laurent, priez pour lui (elle).
Saints martyrs, priez pour lui (elle).
Saint Sylvestre, priez pour lui (elle).
Saint grégoire, priez pour lui (elle).
Saint Augustin, priez pour lui (elle).
Saints pontifes et confesseurs, priez pour lui (elle).
Saint Benoît,  priez pour lui (elle).
Saint François, priez pour lui (elle).
Saint Camille, priez pour lui (elle).
Saint Jean-de-Dieu, priez pour lui (elle).
Saints moines et ermites, priez pour lui (elle).
Sainte Marie-Madeleine, priez pour lui (elle).
Sainte Lucie, priez pour lui (elle).
Saintes vierges et veuves, priez pour lui (elle).
Saints patriarches et saints prophètes, priez pour lui (elle).
Saint Pierre, priez pour lui (elle).
Saint Paul, priez pour lui (elle).
Saint André, priez pour lui (elle).
Saint Jean, priez pour lui (elle).
Saints Apôtres et évangélistes, priez pour lui (elle).
Saints disciples du Seigneur, priez pour lui (elle).
Saints Innocents, priez pour lui (elle).
Saint Etienne, priez pour lui (elle).
D'une mauvaise mort, délivrez-le (la), Seigneur.
Des peines de l'Enfer, délivrez-le (la), Seigneur.
De tout mal, délivrez-le (la), Seigneur.
Du pouvoir du démon, délivrez-le (la), Seigneur.
Par votre naissance, délivrez-le (la), Seigneur.
Par votre Croix et votre Passion, délivrez-le (la), Seigneur.
Par votre mort et votre sépulture, délivrez-le (la), Seigneur.
Par votre glorieuse résurrection, délivrez-le (la), Seigneur.
Par votre admirable ascension, délivrez-le (la), Seigneur.
Par la grâce du Saint-Esprit consolateur, délivrez-le (la), Seigneur.
Saints et saintes de Dieu, intercédez pour lui (elle).
Soyez-lui propice, pardonnez-lui Seigneur.
Soyez-lui propice, délivrez-le (la), Seigneur.
De votre colère, délivrez-le (la), Seigneur.
Du danger de la mort, délivrez-le (la), Seigneur.
Au jour du jugement, délivrez-le (la), Seigneur.
Pécheurs que nous sommes, nous vous en prions, écoutez-nous.
Daignez-lui pardonner, nous vous en prions, écoutez-nous.
Seigneur, ayez pitié de lui (d'elle).



LORSQUE LE MALADE EST A L'AGONIE, ON DIT :
Partez de ce monde, âme chrétienne, au nom de Dieu, le Père tout-puissant, qui vous a été créée ; au nom de Jésus-Christ, fils du Dieu vivant, qui a souffert pour vous ; au nom du Saint-Esprit, qui a été répandu en vous ; au nom de la sainte et glorieuse Mère de Dieu, la Vierge Marie ; au nom de saint Joseph, l'illustre époux de la Vierge ; au nom des anges et des archanges, au nom des trônes et des dominations, au nom des principautés et des puissances, au nom des chérubins et des séraphins, au nom des patriarches et des prophètes, au nom des saints apôtres et évangélistes, au nom des saints martyres et confesseurs, au nom des saints moines et ermites, au nom des saints vierges et de tous les saints et saintes de Dieu. Que votre demeure soit aujourd'hui dans la paix, et votre séjour dans la sainte Sion : par le même Jésus-Christ Notre-Seigneur.  Ainsi soit-il.


PRIONS
O Dieu de bonté, Dieu clément, Dieu qui, selon la multitude de vos miséricordes, pardonnez au pécheur repentant, et qui, par la grâce d'une entière rémission, effacez les traces de nos crimes passé, jetez un regard favorable sur votre serviteur (servante) N... (nom, prénom), recevez l'humble aveu qu'il (elle) vous fait de ses fautes et accordez-lui le pardon de tous ses péchés. Renouvelez en lui (elle), ô le plus tendre des pères, tout ce qui a été gâté par la fragilité humaine, tout ce qui a été flétri par la malice du démon, et tenez toujours uni au corps de l'Eglise un membre racheté par vous. Ayez pitié de ses gémissements, Seigneur, ayez pitié de ses larmes : et, puisque toute sa confiance est dans votre miséricorde, daignez l'admettre au bonheur de la réconciliation : par Jésus-Christ Notre-Seigneur.
Ainsi soit-il.

Je vous recommande à Dieu tout-puissant, mon cher frère (ma chère soeur), et je vous mets entre les mains de Celui dont vous êtes la créature ; afin qu'après avoir payé par la mort la dette de l'humanité, vous retoruniez à votre auteur qui vous avait formé (formée) du limon de la terre. Lors donc que votre âme va sortir de votre corps, que la brillante assemblée des anges accoure à sa rencontre : que le Sénat des Apôtres, qui doit juger le monde, vous accueille : que l'armée triomphante des glorieux martyrs vienne au-devant de vous ; que la troupe éclatante des confesseurs vous environne ; que le choeur rayonnant des vierges vous reçoive ; que vous soyez admis (admise) au sein du repos éternel, dans les embrassements des patriarches ; que Jésus-Christ vous apparaisse avec un visage doux et clément, et vous place au rang de ceux qui forment sa cour. Puissiez-vous ignorer à jamais l'horreur des ténèbres, la rigueur des flammes et les tourments dus upplice éternel. Que l'infâme Satan avec ses démons fuie devant vous ; qu'à votre arrivée au milieu du cortège des Anges, il tremble et rentre dans l'horrible chaos de la nuit éternelle. Que Dieu se lève et que ses ennemis soient dissipés, et que ceux qui le haïssent fuient de devant sa face ; qu'ils s'évanouissent comme la fumée ; et que les pécheurs, comme la cire qui fond au feu, périssent en présence de Dieu. Que toutes les légions infernales soient cofnondues et accablées de honte ; et qu'aucun ministre de Satan n'ose entraver votre marche. Que Jésus-Christ, qui a été crucifié pour vous, vous délivre des tourments. Que Jésus-Christ, qui a daigné mourir pour vous, vous délivre de la mort éternelle. Que Jésus-Christ, Fils du Dieu vivant, vous établisse dans les délices inépuisables de son paradis ; et que ce vrai pasteur vous reconnaisse au nombre de ses brebis. Qu'il vous remette tous vos péchés et vous place à sa droite parmi ses élus. Que vous voyiez votre Rédempteur face à face ; que, toujours en sa présence et à ses côtés, vous ayez le bonheur de contempler la vérité dans tout son éclat. Et qu'ainsi admis (admise) au nombre des bienheureux, vous jouissiez des douceurs de la vue de Dieu dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.


PRIONS
Recevez, Seigneur, votre serviteur (servante) dans le lieu du salut qu'il (qu'elle) attend de votre miséricorde.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante) de tous les dangers de l'enfer, des chaînes de la damnation et de toutes les tribulations.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Enoch et Elie de la mort commune à tous les hommes.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Noé du déluge.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Abraham de la Ville d'Ur, en Chaldée.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Isaac du sacrifice et de la main de son père Abraham.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Loth de Sodome et de lapluie du feu.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Moïse de la main du Pharaon, roi des Egyptiens.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Daniel de la fosse aux lions.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré les trois enfants de la fournaise ardente et des mains du roi impie.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante) comme vous avez délivré Suzanne d'une accusation calomnieuse.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante) comme vous avez délivré David des mains du roi Saül et du géant Goliath.
Ainsi soit-il.
Délivrez, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), comme vous avez délivré Pierre et Paul de laprison.
Ainsi soit-il.
Et comme vous avez délivré la bienheureuse Thècle, votre vierge et martyre, de trois tourments atroces, daignez délivrer l'âme de votre serviteur (servante), et la faire jouir avec vous des biens célestes.
Ainsi soit-il.


PRIONS
Nous vous recommandons, Seigneur, l'âme de votre serviteur (servante), N..., et nous vous prions, Seigneur Jésus-Christ, Sauveur du monde, de ne pas exclure de la demeure des patriarches cette âme pour l'amour de laquelle vous êtes descendu sur la terre. Reconnaissez, Seigneur, votre créature qui n'a pas été faite par des dieux étrangers, mais par vous seul, Dieu vivant et véritable ; car il n'y a pas d'autre Dieu que vous, et il n'en est aucun qui puisse faire vos oeuvres. Faites, Seigneur, que son âme jouisse de votre présence ; oubliez ses iniquités passées et les égarements dans elsquels l'a entraînée la folel ardeur des mauvais désirs. Malgré ses péchés, elle n'a pas renoncé à la foi du Père, du Fils, et du Saint-Esprit ; elle a eu le zèle du Seigneur en elle ; et elle a fidèlement adoré Dieu, créateur de toutes choses.


PRIONS
Oubliez, Seigneur, nous vous en conjurons, les fautes et les erreurs de sa vie, et daignez, selon votre grande miséricode, vous souvenir de lui (d'elle), dans l'éclat de votre gloire. Que les cieux lui soient ouverts ; que les anges se réjouissent avec lui (elle). Recevez, Seigneur, votre serviteur (servante) dans votre royaume. Qu'il (qu'elle) soit reçu (reçue) par saint MIchel, archange de Dieu, qui a mérité le commandement de la milice céleste. Que les saints anges de Dieu viennent à sa rencontre et le (la) conduisent dans la céleste Jérusalem.
Qu'il (qu'elle) soit reçu (reçue) par l'apôtre saint Pierre, à qui Dieu a remis les clefs du royaume des cieux ; qu'il (qu'elle) soit assisté (assistée) par l'apôtre saint Paul, qui a mérité d'être un vase d'élection. Que l'apôtre saint Jean, l'élu de Dieu, à qui ont été révélés les mystères célestes, intercède pour lui (elle). Que tous les saints apôtres, à qui le Seigneur a donné la puissance de lier et de délier, prient pour lui (elle), afin que dégagé (dégagée) des liens de la chair, il (elle) mérite d'entrer dans la gloire du royaume céleste, par la grâce de Notre-Seigneur Jésus-Christ qui vit et règne avec le Père et le Saint-Esprit, dans les siècles des siècles.
Ainsi soit-il.


Si l'agonie se prolonge, continuez à prier ; par exemple récitez le chapelet, ou lisez lentement quelques invocations :
O mon Jésus ! toutez mon espérance est dans vos mérites, dans vos tourments, et dans la mort que vousa vez endurée pour moi.
O mon Jésus ! j'accepte le calice que vous me présentez, et je le reçois de votre main, pour vous témoigner mon amour et ma soumission.
O divin Rédempteur, placez-moi dans vos plaies sacrées.
Unissez, ô mon divin Jésus, mes souffrances aux vôtres.
Plaies sacrées de Jésus, soyez autant de bouches qui demandent miséricorde pour moi.
O Jésus, soyez dans mon esprit, soyez dans mon coeur.
Sainte Marie, mère de Dieu, priez pour moi, pauvre pécheur, maintenant et à l'heure de la mort.
Vierge sainte, montrez que vous êtes ma mère.
Grand saint Joseph, intercédez pour moi, afin que j'obtienne la grâce d'une sainte mort.
O glorieux archange saint Michel, et tous les saints anges, priez pour moi.
Mon bon ange, soyez auprès de moi pour me défendre autour de moi pour me consoler et pour me garder.
Mon saint patron, protégez-moi.
Saints et Saintes du paradis, priez pour moi.

Dès que le mourant a rendu le dernier soupir, dites cette belle prière de l'Eglise :
Saints de Dieu, venez à son aide ! Accourez, Anges du Seigneur ! Recevez son âme et allez la déposer en la présence du Très-Haut.
- Que le Christ qui vient de t'appeler, âme chrétienne, te fasse un accueil favorable, et que les Anges t'introduisent dans le sein d'Abraham.
- Donnez-lui, Seigneur, le repos éternel, et que la lumière éternelle brille à ses yeux.

(Bréviaire romain.)



DE PROFUNDIS
Prière pour les défunts
Psaume 129. L'âme implore la miséricorde de Dieu

DE PROFUNDIS Clamávi ad te. Dómine : * Dómine, exáudi vocem meam.
Du fond de l'abîme je crie vers vous, Seigneur : Seigneur, écoutez ma voix.

Fiant aures tuæ intendéntes * in vocem deprecatiónis meæ.
Que vos oreilles soient attentives aux accents de ma prière.

Si iniquitátes observáveris. Dómine. * Dómine. * Dómine, quis substinébit ?
Seigneur, si vous tenez un compte rigoureux de nos iniquités, qui pourra subsister devant vous ?

Quia apud te propitiátio est, * et propter legem tuam sustínui te, Dómine.
Mais vous êtes plein de miséricorde, aussi j'espère en vous, Seigneur à cause de votre loi.

Sustínuit ánima mea in verbo ejus : * sperávit ánima mea in Dómino.
Mon âme attend, confiante en votre parole : mon âme a mis son espoir dans le Seigneur.

A cus tódia matutína usque ad noctem. * speret Israel in Dómino.
Que depuis le point du jour jusqu'à la nuit Israël espère dans le Seigneur.

Quia apud Dóminum misericórdia, * et copiósa apud eum redémptio.
Car le Seigneur est miséricordieux, et nous trouvons en lui une rédemption abondante.

Et ipse rédimet Israel * ex ómnibus iniquitátibus ejus.
C'est lui qui rachètera Israël de toutes ses inéquités.

Réquiem æternam dona eis Domine, et lux perpétua luceat eis.
Donnez-leur, Seigneur, le repos éternel, et faites briller sur eux la lumière sans déclin.

Requiescant in pace.
Amen
Qu'ils reposent en paix. Amen.

V. Domine exaudi orationem meam.
V. Seigneur, exaucez ma prière.
R. Et clamor meus ad te veniat.
R. Et que mon cri monte jusqu'à Vous.

Orémus
Fidélium. Deus, ómnium Cónditor et Redémptor : ánimabus famulórum, famularúmque tuárum remissiónem cunctórum tríbue peccatórum : ut indulgéntiam, quam semper optavérunt, piis supplicatiónibus consequántur : Qui vivis et regnas...

Oraison
O Dieu, Créateur et Rédempteur de tous les fidèles, accordez aux âmes de vos serviteurs et de vos servantes la rémission de tous leurs péchés, afin qu'elles obtiennent par nos pieuses supplications le pardon qu'elles ont toujours espéré : Vous qui vivez et régnez.




Commenter cet article