Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le.blog.catholique.de.Véronique (Blog personnel)

Spiritualité

, 20:43pm

Publié par Véronique

Un jour, le père Jean-Claude Sagne, qui a été mon accompagnateur spirituel, m'a dit : "Véronique, ce qui compte c'est de donner aux autres ce que Dieu nous donne".

Voici donc ce que Dieu me donne, rien ne m'appartient, je vous l'offre.

Je me confie à votre prière et vous assure de la mienne.

Véronique

 

TOUS DROITS RÉSERVÉS

Se comporter comme au Ciel

Par notre cheminement spirituel, notre âme, façonnée à l'image de Dieu, apprend à être ce qu'elle sera au Ciel. Toute pure, toute amour, toute tournée et remplie de Dieu... Les choses de la terre n'y ont pas leur place. Avant d'aller au Ciel, Dieu nous invite à nous comporter comme si nous y étions déjà. Pendant notre séjour sur la terre, ne portons pas d'importance à ce qui n'existe pas au Ciel comme la critique, le manque d'amour, la médisance, le ouï-dire, l'orgueil, à toutes ces choses négatives qui nous empêchent d'être amour et d'imiter Dieu. Comportons-nous comme si nous étions déjà au Ciel. Soyons des êtres spirituels, puisque notre corps mourra et que notre âme est faite pour l'éternité. Mettons tout en oeuvre pour cela.

Véronique (20/08/2019)

Se confesser régulièrement c'est se rendre disponible à Dieu

Oui, se confesser régulièrement permet d'avancer sur le chemin spirituel. Oui, cela permet aussi de nous réconcilier avec Dieu. Il ne faut pas oublier non plus que c'est également se rendre disponible à Lui afin qu'Il puisse nous offrir les grâces dont Il désire nous combler.

J'ai remarqué qu'en étant [fraîchement] confessée, que les grâces offertes durant la Sainte Eucharistie sont plus importantes. En tout cas, Dieu nous fait marcher davantage vers Lui et nous fait pénétrer plus encore dans ses mystères divins.

Dieu est bon.

Véronique (14/11/2017)

_____________________

Comment permettre à la grâce divine de venir en nous et la laisser faire ce qu'elle désire faire ?

La confession régulière (au moins une fois par mois), permet à l'âme d'avancer sur le chemin spirituel. La confession est indispensable à l'avancée spirituelle.

Etant ainsi disposée à la grâce, et, assistant à la Sainte Eucharistie, l'âme confessée permet à la grâce divine de venir en elle et de pouvoir faire ce qu'elle désire faire. Ainsi, il n'y a pas d'obstacle à la volonté de Dieu en l'âme.

Rendre possible l'action divine en nous malgré nos indignités, c'est prier et vivre des sacrements, s'abandonner, demeurer dans la pauvreté et l'humilité, laisser venir en nous la grâce, s'y soumettre et lui faire porter des fruits.

Véronique (12/11/2017)

(On comprendra alors que les assemblées communautaires sont un frein à la vie spirituelle)

_____________________

Être rempli de Jésus

Jésus ne demande qu'à demeurer en tous nos espaces intérieurs. Dans notre vie, dans notre corps, dans notre cœur, dans notre esprit, dans notre âme.

Il nous invite à Lui dire souvent cela : "Seigneur Jésus, oui, j'accepte que Vous soyez en moi, en tous mes espaces. Aidez-moi à Vous dire oui en toutes circonstances, en tous temps. Oui, Jésus, venez en moi et faites que nous ne soyons jamais séparés l'un de l'autre."

Véronique (06/11/2017)

_____________________

Confession - Les assemblées communautaires sont un frein à la vie spirituelle

Mon témoignage

Les assemblées communautaires sont un frein à la vie spirituelle, parce qu'elles sont trop espacées dans le temps et l'âme ne peut donc être lavée de ses péchées. Le manque et le vide spirituels sont évidents lorsque nous ne nous confessons pas régulièrement. Encourager et laisser en place ces assemblées laisse malheureusement les âmes dans la médiocrité voir dans une mort certaine alors qu'elles sont puissance et force (Memoria Dei). Alors, on ne peut que les encourager à progresser.

Les grâces de Dieu sont moins importantes lorsque nous ne nous confessons pas.

La confession est importante et indispensable à notre foi et pour qu'elle grandisse.

La confession est indispensable pour avancer sur le chemin spirituel (Sept demeures - Sainte Thérèse d'Avila). Chaque demeure de notre château intérieur (notre âme) est importante à vivre. Pour arriver dans les hauteurs spirituelles, dans la plus grande demeure (la septième), la confession au moins mensuelle permettra à notre âme de nous délivrer de ce qui l'encombre et qui l'empêche de progresser.

Oui, j'ai remarqué, notamment pendant l'Eucharistie, que les grâces sont moins importantes si on ne se confesse pas.

Je ne peux donc que vous inviter à vous confesser régulièrement.

J'aime beaucoup le sacrement de la confession.

Véronique (30/10/2017)

_____________________

S'offrir par amour et pour l'amour

Faisons attention lorsque nous nous offrons à Dieu, Il entend ce que nous Lui disons et Il en tient compte. Il est donc bien d'être conscient de ce qu'Il pourra nous faire vivre, ce que nous accepterons, sans rien connaître à l'avance ce qui arrivera. Il faut être humble et abandonné. L'orgueil n'a pas sa place dans cette démarche.

Lorsque nous nous offrons à Dieu, les souffrances peuvent être multiples (intérieures, spirituelles, physiques...). Au fur et à mesure, Dieu nous apprend à nous en détacher en nous expliquant qu'elles ne nous appartiennent pas. Oui, Il s'en sert comme Il le désire. Cela nous aide à être plus forts durant ces épreuves, et à grandir dans la maturité intérieure, mais surtout à grandir dans l'amour.

Véronique (24/10/2017)

_____________________

Sur la croix. Là où Jésus nous invite

Crucifié à l'image de Jésus, sur la Croix. Ce lieu où Jésus nous invite, où l'amour est parfait. Les épreuves et la souffrance sont chemins d'amour lorsque nous disons oui à Dieu. C'est le même chemin que celui de Jésus. Nous ne pouvons pas faire erreur lorsque nous nous abandonnons en Dieu en tout. 

Véronique  (15/10/2017)

_____________________

Pourquoi attendre le Ciel ?

Pourquoi attendre le Ciel pour laisser Dieu nous transformer en Lui ? Que de temps perdu. Laissez-vous faire par la Sainte Trinité. Ne Lui refusez rien. Laissez l'amour vous envahir, vous modeler, vous témoigner son amour. Laissez La vivre en vous. Laissez la vie éternelle suivre son chemin qui commence sur la terre. Quel bonheur de dire oui à Dieu. 

Véronique (15/10/2017)

_____________________

La souffrance pour souffrir est stérile et négative

Laisser la souffrance à son propre état,  la laisse stérile, négative et difficile. Lorsque la souffrance est vécue avec Dieu, et, lorsque nous Lui offrons, elle devient vie et espérance. En l'acceptant et en l'offrant à Dieu, Il nous aide à la vivre du mieux que nous pouvons le faire, même avec imperfection. Ce qui compte au juste c'est l'élan de notre cœur, de notre amour, de notre charité et aussi de notre espérance. Vécue ainsi,  la souffrance est moins difficile à vivre. Oui, tout est grâce. Il est indispensable de demander à Dieu la grâce de l'abandon. 

Véronique (15/10/2017)

_____________________

S'accrocher à Dieu en tout temps

Quelles que soient nos épreuves et nos souffrances notamment celles pendant lesquelles nous sommes crucifiés sans aucune consolation, Dieu nous invite à s'accrocher à Lui. Il nous dit que sans Lui nous ne pouvons rien faire (Jn 15, 5). Croyons bien en cette vérité, celle qui nous reste dans les circonstances les plus extrêmes de nos épreuves. Oui, en Lui prenant la main, cela nous donne un petit souffle de vie là où nous ne voyons aucune lumière. 

Véronique (15/10/2017)

_____________________

L'abandon - Pour quoi faire ?

S'abandonner à la volonté de Dieu est un comportement intérieur évident lorsque nous choisissons de Le suivre et de faire sa volonté.

L'abandon grandit au fur et à mesure de la vie spirituelle, puis, quand elle chemine de plus en plus vers Dieu, tout près de Lui, l'abandon sert aussi durant les attaques de l'adversaire qui n'aime pas voir une âme s'approcher de très près de Dieu.

L'abandon sert également à laisser de plus en plus de place à Dieu en nous et dans notre vie quotidienne, à laisser venir sa grâce en nous (du mieux que nous pouvons), à s'y soumettre et à lui faire porter du fruit.

L'abandon est une marque d'humilité, de confiance envers Dieu, et une force qui nous permet de faire face aux difficultés de la vie quotidienne et spirituelle.

L'abandon est aussi indispensable pour nous détacher du monde et de tout ce qui est négatif en nous. Ainsi, nous laissons plus de place et plus de puissance à Dieu en tout notre être et en notre âme. Être divinisé, rempli de Dieu, cela passe par l'abandon.

Véronique (10/10/2017)

_____________________

Un moyen de combattre les tentations

Les tentations existent, pour toutes et tous. Il existe un moyen, parmi d'autres, de les combattre. Ce moyen est simple. Lorsque la tentation est là nous pouvons dire à Jésus :

"Seigneur Jésus, je Vous demande de bénir cette tentation de ..., je vous l'offre au pied de votre Croix".

Et si nous sommes capables de dire une prière plus longue, on peu ajouter :

"... au pied de votre Croix Sainte, Puissante, Victorieuse et Glorieuse."

Véronique (10/10/2017)

_____________________

"Agnus Dei" (Pendant la messe) - Contempler

Nous sommes au pied de la Croix, devant Jésus crucifié.

Juste avant l'élévation, le prêtre rompt l'Hostie consacrée (Saint Padre Pio disait qu'à ce moment de la messe, c'est celui où Jésus est crucifié).

Pendant le chant de l'"Agnus Dei" nous sommes devant Jésus, sur la Croix. Nous sommes remplis d'amour et de reconnaissance envers Lui et son sacrifice.

Nous contemplons Jésus crucifié.

Efforçons-nous de ne pas nous disperser pendant le baiser de paix.

Véronique (09/10/2017)

_____________________

Le détachement

Après l'abandon, le détachement nous aide à nous plonger davantage dans la confiance en Dieu. L'esprit du monde, nos mauvaises habitudes, nos défauts, nos passions, sont autant de choses auxquelles nous sommes invités à renoncer, car elles sont des obstacles à un véritable "Oui" à Dieu et à sa volonté en nous.

Notre âme est une mine d'or et de pierres précieuses qui ne demandent qu'à briller par les grâces que Dieu daigne nous offrir. Ces grâces d'amour, source de vie de notre âme, nous sont offertes afin de les laisser venir à nous, de nous y soumettre, de leur faire porter des fruits, et, pour que nous laissions de plus en plus de place à Dieu en nous. 

Le détachement à l'esprit du monde et aux bruits qu'il fait, est aussi important que notre détachement à tout ce qui est mauvais en nous.

En travaillant au détachement,  nous serons disponibles à la grâce divine afin qu'en nous elle prenne vie. Elle aura plus de puissance en nous. Ensuite, nous sommes invités à lui porter du soin et lui faire porter des fruits.

Nous avons tout en Dieu. Il est tout, Il donne tout.

Véronique (08/10/2017)

_____________________

Les hauteurs spirituelles, une arme puissante

Les hauteurs spirituelles sont le lieux qui nous permettent de vivre intimement avec Dieu, en étant très proche de Lui. Le désir de Dieu est de nous faire vivre déjà le Ciel sur la terre, ainsi, nous sommes capables de débusquer l'ennemi, Satan. La spiritualité est le lieu de vie de notre foi. Il est bien de l'entretenir par la prière et les sacrements comme l'Eucharistie et la confession. La confession est indispensable pour l'avancée spirituelle. Sans la confession, nous mettons obstacles à la vie de notre âme. Sans la confession, au moins mensuelle, notre âme étouffe.

Grâce à notre spiritualité vivante et haute, notre âme jouis de toute sa force et de toute sa puissance, et sa beauté devient de plus en plus évidente.

La spiritualité est une arme dont nous avons la charge.

Pour faire reculer les ténèbres et ses plans destructeurs de notre vie et du monde, notre âme spirituelle est une arme terrifiante pour Satan et ses acolytes. Prenons-en conscience, agissons, ne faiblissons pas, au contraire, prenons nos forces dans la Croix victorieuse et glorieuse du Christ, notre Seigneur et notre Roi Jésus.

Véronique (03/10/2017)

_____________________

Donner du temps à Jésus. Passer une journée avec Lui, dans un cœur à cœur. Poser les fondations de notre âme sur le cœur de Jésus

Jésus nous attire à Lui. Il veut s'unir à nous.

En fonction de nos possibilités, il faut essayer de se donner les moyens de passer du temps avec Jésus. Dans une seule journée, voir deux, on peut essayer d'aller à la messe, de se confesser, et d'adorer. Et si possible retourner à la messe le lendemain.

Si l'on est célibataire, se sera certainement plus facile de se libérer. Si on est marié, il faut en discuter avec l'époux ou l'épouse, se mettre d'accord, afin que celui qui se tourne vers Jésus ne soit pas trop dans la contrainte. Si c'est l'épouse, alors, l'époux apportera les soins nécessaires à son devoir d'état, notamment envers les enfants. Et inversement si c'est l'épouse. Chacun fera son possible afin que son devoir d'état soit respecté.

Le principal est d'apporter les soins nécessaires à passer du temps avec Jésus, ou à en faciliter la possibilité.

En amour, il n'y a pas qu'une personne qui démontre son amour à l'autre. L'un et l'autre témoignent de leur amour, le rendent vivant et lui font porter des fruits. C'est la même chose avec Jésus, il n'y a pas que Lui qui doit nous démontrer son amour. Nous aussi, nous devons Lui dire que nous L'aimons, Lui prouver, et se rendre disponible pour Lui. C'est l'union des cœurs. C'est un cœur à cœur, vrai et vivant. C'est rendre vivante notre foi, et bien plus haut que cela, c'est désirer ardemment, et rendre ce désir réel, celui de s'unir à l'amour divin. Cet amour divin qui nous offre tout.

C'est dans le cœur de Jésus que nous trouvons l'amour, la miséricorde, la paix, l'espérance, la force, l'humilité... tout ce qui est bon pour nous et ce dont notre cœur a besoin. Nous sommes invités à poser les fondations de notre âme sur le roc, c'est-à dire sur le cœur de Jésus. Là, elle ne risque rien, aussi, pour que cela soit et porte du fruit, il n'y a qu'une chose à faire, c'est de s'approcher du cœur de Jésus et d'y rester accroché. Ainsi, les tempêtes et les torrents qui essayeront d'abattre notre âme seront sans effet.

L'évangile de samedi dernier nous aide à bien comprendre.

Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 6,43-49.
En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : «Un bon arbre ne donne pas de fruit pourri ; jamais non plus un arbre qui pourrit ne donne de bon fruit.
Chaque arbre, en effet, se reconnaît à son fruit : on ne cueille pas des figues sur des épines ; on ne vendange pas non plus du raisin sur des ronces.
L’homme bon tire le bien du trésor de son cœur qui est bon ; et l’homme mauvais tire le mal de son cœur qui est mauvais : car ce que dit la bouche, c’est ce qui déborde du cœur.
Et pourquoi m’appelez-vous en disant : “Seigneur ! Seigneur !” et ne faites-vous pas ce que je dis ?
Quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique, je vais vous montrer à qui il ressemble.
Il ressemble à celui qui construit une maison. Il a creusé très profond et il a posé les fondations sur le roc. Quand est venue l’inondation, le torrent s’est précipité sur cette maison, mais il n’a pas pu l’ébranler parce qu’elle était bien construite.
Mais celui qui a écouté et n’a pas mis en pratique ressemble à celui qui a construit sa maison à même le sol, sans fondations. Le torrent s’est précipité sur elle, et aussitôt elle s’est effondrée ; la destruction de cette maison a été complète. »

Que Jésus nous attire à Lui, sans cesse, et nous aide à répondre favorablement à ses appels, pour un cœur à cœur comme Il le désire. Ainsi, Il nous amènera vers le Père.

"Seigneur Jésus, merci d'être amour. Seigneur Jésus, je Vous demande la grâce de m'aider à répondre favorablement à vos appels d'union avec Vous, dans un cœur à cœur. Ma volonté est mauvaise, aussi, j'ai confiance en la vôtre. Aidez-moi à tirer que du bon de mon cœur. Pour cela, apprenez-moi à m'approcher du vôtre afin qu'imprégné en lui, je puisse avoir l'exemple de l'amour parfait, celui que je désire imiter, en tout. Venez abaisser en moi Seigneur Jésus ce qu'il y a à abaisser, et à relever ce qui doit l'être, afin de toujours demeurer devant votre Sainte Face. Aidez-moi Seigneur Jésus, à faire porter du fruit aux grâces que m'avez déjà offertes, à celles que Vous m'offrez en ce moment, et à celles que Vous m'offrirez, car sans Vous Seigneur Jésus, je ne peux rein faire (Jn 15, 5). Seigneur Jésus, je Vous aime et j'ai confiance en Vous".

Véronique (19/09/2017)

_____________________

Il ne sert à rien d'être pressé pour faire la volonté de Dieu

l ne sert à rien d'être pressé pour faire la volonté de Dieu. Nous pouvons avoir notre propre volonté, même avisée et faire preuve de sagesse, mais Dieu ne L'entend pas ainsi. Il faut se laisser faire, Lui faire encore plus confiance. Laisser la grâce divine agir et non nos mauvais choix, c'est accepter de grandir dans l'héroïsme discret de l'abandon, de l'obéissance et de l'humilité. C'est dire à Dieu : "c'est comme Vous le désirez et quand Vous le désirez, cela ne m'appartient pas".

Véronique (08/09/2017)

 

La veille de la messe avec Jésus

La veille de la messe nous nous préparons déjà à l'union tout entière avec Jésus dans l'Eucharistie. Il nous appelle à nous y préparer.
Véronique (16/08/2017)

_____________________

Jésus pleure à chaque manque d'amour

Jésus  pleure devant chacun de nos manques d'amour. Ils atteignent et affectent directement  son divin coeur.

Seigneur, pardon pour nos manques d'amour.

Véronique (26/07/2017)

_____________________

Se laisser faire par Jésus pendant la messe

Favoriser un cœur à cœur avec Jésus pendant la messe est certainement le mieux que nous ayons à faire. C'est se laisser faire par Lui, demeurer dans le silence de l'âme et de l'esprit, pour que notre cœur soit totalement abandonné à la volonté divine, et, que nous portions du soin à faire porter du fruit aux grâces reçues.

"Seigneur Jésus, merci d'être amour. Merci pour tout ce que Vous m'avez offert. Je vous demande pardon pour mes péchés, mes fautes, mes manquements, mes imperfections et mes indignités. Je vous demande la grâce d'avoir pitié de moi et de me faire miséricorde. Je vous demande la grâce de m'aider à vivre cette Sainte Eucharistie selon vos désirs et non les miens, à faire votre volonté et non la mienne, à vivre au mieux spirituellement et intérieurement cette Eucharistie. Aidez-moi Seigneur Jésus à faire porter du fruits aux grâces que vous daignerez m'offrir."

Véronique (23/07/2017)

_____________________

Toute démarche devant Dieu se fait dans le silence

Avant de vivre les sacrements de l'Eglise, Corps mystique du Christ, nous faisons silence. Le cœur à cœur avec Dieu nous mène à Lui, notre démarche personnelle est alors naturelle et sincère pour Lui témoigner notre amour et rechercher sa présence. Faire silence pour nous couper des bruits du monde afin de trouver le cœur divin où le silence demeure, c'est impératif. Le silence de Dieu : plénitude de sa parole, de son amour, de sa miséricorde. De son désir ardent d'une relation intime, profonde et vivante avec notre âme, Dieu nous appelle sans cesse dans le silence où Il pourra nous témoigner son amour, nous dévoiler ses secrets et nous inviter à triompher dans l'héroïsme discret de l'amour.

Le chemin spirituel demande la prière quotidienne, les sacrements, l'abandon, le tout par de nombreux temps de silence que nous désirons, que Dieu nous demande et auxquels Il nous attire et dont nous ne pouvons plus nous passer parce qu'il est indispensable à notre relation intime et amoureuse avec Lui. Le silence devient alors une nourriture pour notre âme parce qu'elle y trouve celui qui l'aime et le lui témoigne.  Le silence dans la prière, la contemplation, l'adoration, tel est le chemin spirituel de l'âme de la première à la dernière demeure du château intérieur (Le Château intérieur - Sainte Thérèse d'Avila). Tout se fait dans le silence.

Nos souffrances et nos épreuves deviennent vie lorsqu'elles sont vécues dans l'héroïsme discret de la patience qui trouve sa source dans le silence. Tout est accepté et offert à Dieu. Il n'y a que dans le silence où nous pouvons vivre ces moments où Dieu se penche vers nous et accepte volontiers ce que nous Lui offrons dans l'amour.

Le moment le plus haut de notre vie sur terre, celui de l'Eucharistie, est aussi un moment de silence dans lequel Dieu peut nous plonger dès le début de la célébration dans une adoration continue. En recevant l'Eucharistie, Jésus nous attire à son cœur divin par son amour qu'Il peut aussi nous faire sentir, jusqu'à nous appeler à Le contempler et L'adorer de longues heures dans la journée voir plusieurs jours. .

Toute démarche devant Dieu se fait dans le silence. Le silence dans lequel Il nous parle, nous fait sentir sa présence, son amour et sa miséricorde, malgré toutes nos imperfections et nos indignités devant sa puissance et divinité. Oui, notre relation intime avec Dieu se fait dans le silence qui devient le lieu secret où nous nous aimons et où nous nous témoignons notre amour, réciproquement. Nous devons choyer nos moments de silence avec Dieu afin de privilégier nos moments intimes avec Lui et leur porter du soin.

Véronique (13/07/2017)

_____________________

Un regard d'amour vers Jésus

Nous avons bien une photo de Jésus dans notre maison. Là où elle se trouve, nous pouvons ainsi jeter un regard d'amour vers Jésus et Lui dire que nous L'aimons, que nous L'adorons. C'est si peu et si fort à la fois. Il ne peut qu'y être sensible. Nous pouvons en profiter en même temps pour Lui demander pardon pour les outrages et indifférences qu'Il reçoit.

Véronique (03/07/2017)

 

Jésus, mendiant d'amour.

Son amour déborde de tout son être et nous mendie notre amour. Durant sa vie jusqu'à sur la Croix et encore aujourd'hui dans l'Eucharistie. C'est si puissant que l'entendement ne peut l'expliquer. C'est ineffable. Si le monde savait.

Soyons des adorateurs.

Véronique (03/07/2017)

_____________________

Ô Sacré Cœur de Jésus

Toi qui nous aimes le premier, ton amour si parfait, si tendre, si puissant, si adorable, si miséricordieux nous combles de tes grâces malgré nos indignités. Tu connais nos faiblesses, nos manquements, et tu vas au-delà de toutes nos imperfections, parce que tu es si puissant que nos péchés sont infiniment petits à côté de la grandeur ton amour.

Rien ne sert de culpabiliser, il faut simplement s'abandonner à ta volonté pour qu'elle nous remplisse de ton désir ardent de nous voir t'aimer. Tes grâces sont si nombreuses et si grandes que nous vivons par elles chaque jour et chaque nuit que tu nous offres.

Sommes-nous attentifs à tes appels, à tes désirs, à ton action en nous ? Lorsque tu pénètres tout notre être, nous sentons ta beauté, l'infini amour que tu es, ta puissance, ta douceur et ta volonté de nous exprimer que nous sommes tes bien aimés. Tu nous témoignes le respect que tu as envers nous et tu nous appelles encore à nous unir à toi.

Tu nous invites sans relâche à ton amour, à ce que tu es et ce que tu veux faire en nous.

Le mieux est de lâcher prise, de s'abandonner entièrement à ta volonté d'amour sans avoir peur de quoi que se soit, et à faire tout notre possible pour faire porter des fruits à tes grâces.

Que ta volonté soit notre seul désir.

Véronique (22/06/2017)

_____________________

La Sainte Trinité

La Sainte Trinité c'est Dieu le Père, Jésus le Fils et le Saint Esprit.

Trois personnes en un seul Dieu qui veillent sur nous, nous guident, nous invitent et nous font demeurer dans leur amour.

Nous ne pouvons pas avoir de meilleure place qu'en Elle.

Véronique (12/06/2017)

_____________________

Sainte Jeanne d'Arc

Si notre foi devient faible, regardons Sainte Jeanne d'arc et la force de sa foi. Elle est inébranlable. Sa foi est une force. Dieu, Dieu, Dieu, en premier, en tout, quoi qu'il en soit, quoi qu'il advienne. Sainte Jeanne d'Arc a fait de Dieu le centre unique de sa vie. Pour toute chose, elle s'en remettait à Lui. Une combattante dans la foi, dans les bons moments de sa vie comme dans les plus difficiles. Rien ne pouvait la faire renoncer à servir Dieu. Voilà un exemple de foi à suivre dans nos moments de vie.

N'hésitons pas à la prier pour qu'avec elle, nous soyons les soldats de la France. Invoquons-la pour qu'elle défende la France, fille aînée de l'Eglise et vienne à son secours.

Véronique (30/05/2017)

_____________________

La grâce divine. Soyons convenablement disposés

Ne restez pas fixés sur la grâce de Dieu que vous attendez. Dieu accorde sa grâce à qui Il veut, quand Il veut, et comme Il veut. Il nous apprend cette réalité au début du chemin spirituel. Il est donc humble et sage de s'abandonner, de faire confiance et d'espérer, car la grâce nous est offerte au moment que nous ne choisissons pas, c'est Dieu qui décide. Il faut être disposé au mieux quand elle se présente et nous est offerte, y être attentif, y porter du soin et lui faire porter du fruit. Là se trouve la vie de l'âme, instruite par Dieu quand Il le désire.

Véronique (18/12/2016)

_____________________

Noël : l'amour débordant de Dieu

Contemplant la crèche de Noël, on y voit l'amour débordant de Dieu. Dieu venu sur la terre, en Jésus, sachant que son corps sera offert pour la rédemption du monde. L'amour plus fort que la mort. Cet amour débordant de Dieu où nous nous immergeons nous fait pleurer d'amour et de reconnaissance et nous fait prendre conscience à quel point Dieu nous aime.

Véronique (18/12/2016)

_____________________

L'amour de Dieu le Père

Notre intimité avec Jésus grandissante et vivante est confirmée par l'invitation qu'Il nous fait d'aller vers Dieu le Père.

Une relation alors s'installe et notre intimité avec notre papa du Ciel nous amène à découvrir qui Il est vraiment et l'amour qu'Il a pour nous personnellement.

Nous pouvons alors sentir son amour paternel. Comme Il nous aime. Lorsque nous Lui demandons de nous prendre sur genoux et de nous serrer dans ses bras, nous désirons y rester parce qu'il est difficile de se détacher de son amour.

Véronique (05/12/2016)

_____________________

Le ciel est là

Même si nous ne le voyons pas, le Ciel est là, bien présent. Parfois Dieu nous faire voir des choses, oui, mais c'est à notre âme qu'Il permet de voir. Ce ne sont pas nos yeux qui voient, et pourtant, on pourrait y croire. Ces choses ne peuvent être expliquées avec des mots humains et pourtant pour l'âme c'est plus qu'évident.

Véronique (18/11/2016)

_____________________

L'intelligence offerte par Dieu

Par notre vie de prière, notre abandon et notre confiance envers Dieu, Il nous donne l'intelligence. Elle nous permet de pouvoir discerner de toutes choses. Il ne faut donc pas s'inquiéter, mais demeurer dans le silence, la sagesse, la confiance. Tout vient de Dieu il ne faut s'inquiéter de rien.

Véronique (18/11/2016)